Show simple item record

dc.contributor.advisorMichael Nzungaen_US
dc.contributor.advisorHillary Mulamaen_US
dc.contributor.authorDimbwe, Elimu Kuhanga
dc.date.accessioned2022-09-20T10:06:03Z
dc.date.available2022-09-20T10:06:03Z
dc.date.issued2022
dc.identifier.urihttp://ir-library.ku.ac.ke/handle/123456789/24265
dc.descriptionMemoire Soumis en Vertu des Exigences Pour L’attribution du Diplôme de Maîtrise en Français Á L'école des Sciences Humaines et Sociales de L'université Kenyatta, Janvier, 2022en_US
dc.description.abstractLes difficultés liées à l'apprentissage des langues secondes et étrangères continuent de faire l'objet de nombreuses recherches. En Tanzanie, Chipa (1983, 2004), Zimba (1983), Mtavangu (2003) et Mulinda (2013) ont souligné qu'en raison de ces difficultés, l'échec en français, en tant que matière, était particulièrement élevé au niveau national. La contribution de notre étude a été d'établir le niveau d'échec dans le domaine des pronoms personnels dans la région d'Iringa en Tanzanie, et de suggérer des solutions possibles. L'objectif principal de notre travail était d'utiliser l'expression écrite des apprenants, afin d'identifier et de décrire les erreurs qu’ils commettent en classe de FLE dans le domaine des pronoms personnels. L'étude a utilisé trois sources de données complémentaires. Tout d'abord, nous avons interrogé les enseignants de FLE sur les défis auxquels ils sont confrontés dans l'enseignement du français langue étrangère, notamment en ce qui concerne les pronoms personnels. Ensuite, un questionnaire a été remis aux apprenants pour qu'ils le remplissent. Celui-ci devait permettre de connaître leur profil sociolinguistique et leur expérience pratique dans l'apprentissage du FLE. Nous leur avons également fait passer un test écrit et une rédaction. Enfin, le manuel utilisé pour enseigner le français en troisième et quatrième année au niveau secondaire, a été analysé pour voir comment les pronoms personnels sont abordés. L'analyse de ce livre a été basée sur la grille proposée par Roux (2011). Pour compléter nos connaissances, nous avons lu les publications pertinentes. Les soixante apprenants interrogés ont été sélectionnés dans six écoles de quatre zones administratives de la région d'Iringa par commodité. Soixante apprenants, dont 30 de troisième et 30 de quatrième année du secondaire, ont participé à l'enquête. Cet échantillon a été constitué en sélectionnant dix élèves dans chaque école, précisément cinq pour chacun des deux niveaux scolaires sur la base de leurs résultats à l'examen de fin de trimestre précédent, à savoir 1 de faible niveau, 3 de niveau moyen et 1 de bon niveau. Les neuf enseignants des écoles concernées ont tous participé à l'étude. L'étude était basée sur un cadre théorique comprenant l'Analyse Contrastive de Fries (1945) et Lado (1957), l'Analyse des erreurs de Corder (1974), l'Interlangue de Selinker (1972). Nous avons aussi utilisé le Cadre Conceptuel basé sur le prisme avec quatre processus inséparables conçu par Collier et Wayne (2009). Les données collectées ont été traitées et analysées à l'aide des logiciels SPSS et EXCEL et enfin présentées sous forme de tableaux et de graphiques. Les données complémentaires ont ensuite été analysées pour expliquer les éléments identifiés dans les travaux écrits des apprenants. Les résultats de cette étude ont montré que les apprenants tanzaniens de FLE, au niveau secondaire, ont un profil sociolinguistique complexe avec plusieurs langues acquises antérieurement, ce qui a un impact négatif sur leur apprentissage du FLE, notamment dans le domaine des pronoms personnels. Nous avons également constaté que l'enseignement du français à ce niveau est confronté à multiples défis, notamment la pénurie d'enseignants, le manque d’expérience chez les enseignants dans certains aspects de la langue française, le manque de ressources pédagogiques appropriées et des contraintes de temps, entre autres. À cet égard, il est souhaitable que les organismes publics et les parties prenantes concernés par l'enseignement du FLE, tirent parti des recommandations de cette étude. Cela permettrait d'assurer des approches appropriées et plus efficaces dans l'enseignement des langues étrangères, dans la région d'Iringa et dans l'ensemble de la Tanzanie.en_US
dc.description.sponsorshipL'université Kenyattaen_US
dc.language.isofren_US
dc.publisherKenyatta Universityen_US
dc.subjectLes Difficultésen_US
dc.subjectLiées À L’emploien_US
dc.subjectPronoms Personnelsen_US
dc.subjectFrançaisen_US
dc.subjectÉlèvesen_US
dc.subjectde la Region D’iringaen_US
dc.subjectTanzaniedeen_US
dc.titleLes Difficultés Liées À L’emploi des Pronoms Personnels en Français : Le cas des Élèves de la Region D’iringa en Tanzanieen_US
dc.typeThesisen_US


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record